Créer une conscience professionnelle est-ce encore une nécessité ?

conscience professionelle

Travailler c’est bien, mais bien travailler c’est mieux !

Cette notion du “faire mieux” est ce qu’on appelle la conscience professionnelle, très prisée en entreprise elle permet aussi d’améliorer la productivité. Mais ces derniers temps, la conscience professionnelle a tendance à être tourné en dérision. On peut y trouver différents facteurs mais nous sommes forcés de constater, que les salariés ont de moins en moins cette conscience malgré des actions mises en place.

Mais a-t-on encore réellement besoin de créer une conscience professionnelle chez nos collaborateurs ? 

Quel est l’impact d’une absence de conscience professionnelle sur une entreprise ?

Cette année 2022, l’enquête A Worker’s Journey de SD Worx menée auprès des travailleurs européens dévoile que 31 % des Français n’apprécient pas leur travail. Pourtant aujourd’hui nous savons que l’implication d’un salarié passe également par son affection pour son poste, elle permet de créer une conscience professionnelle. 

En liens étroits avec l’engagement et la motivation, la conscience professionnelle est pour résumer, une morale qui nous pousse à agir indépendamment des directives de la hiérarchie. Elle peut souvent être contagieuse et créer une cohésion d’équipe et ainsi améliorer la productivité de chacun. 

Comment créer une conscience professionnelle ?

Créer directement une conscience professionnelle chez ses collaborateurs n’est pas possible mais différents facteurs peuvent quand même aider à les maintenir. En effet, manque d’autonomie, du management pratiqué et de l’absence de promotion, ils peuvent vite perdre l’envie de bien faire.  

On peut donc mettre en place certaines actions pour créer un sentiment d’appartenance, d’estime ou d’accomplissement de soi. Par exemple il est fréquent que des salarié(e)s puissent perdre leur motivation, s’il n’en découle aucune reconnaissance. Si une entreprise ne récompense pas la conscience professionnelle, elle provoque le désengagement et pourra engendrer la dégradation du collectif de travail. 

promotion

La conscience professionnelle a-t-elle encore de la valeur ?

“La conscience professionnelle” à travers les années à tendance à mal vieillir auprès des salariés. Certains accusent la génération des Milléniales d’être d’éternel insatisfait de leur vie professionnel et donc de toujours en faire le moins possible.  

Cette perte d’implication et de motivation serait-il un signe de la fin d’une conscience professionnelle ?  

La conscience professionnelle ne pourra pas disparaître de nos mœurs, il faut simplement garder le concept et offrir une approche plus moderne. Certaines entreprises innovantes génèrent une nouvelle vision du travail en répondant aux évolutions des attentes de l’emploi. Car oui, offrir la possibilité à vos collaborateurs de faire concorder leurs missions avec leurs valeurs permet ainsi de créer cette “conscience professionnelle” pour retrouver la motivation recherchée.

L’engagement d’un salarié dans son travail aura bien évidemment un impact sur sa productivité mais elle n’est pas possible à concevoir à partir de rien. Chaque collaborateur a des attentes et des besoins différents, il faut donc trouver à la base les profils qui correspondent le mieux à nos valeurs. L’implication du salarié en découlera d’elle-même, il faudra ensuite bien entretenir cette relation. A vous de jouer !

LinkedIn
Twitter
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page