La conscience professionnelle, un moyen de s’épanouir ?

La conscience pro des salariés

Vous avez le goût du bien fait dans votre travail ? Vous êtes alors un salarié doté d’une conscience professionnelle.  

Si aujourd’hui on la tourne souvent en dérision, donner le meilleur de soi-même peut pourtant apporter des atouts nécessaires à votre évolution personnelle et professionnelle.  

Définition de la conscience professionnelle

Pour commencer nous allons définir la conscience professionnelle. C’est le soin que tu apportes à ton travail et la manière dont tu fais face à tes missions. C’est donc également ton implication, ta motivation et ta capacité à être proactif. 

Cela se traduira directement sur ton travail car elle découle de deux facteurs, l’application d’une personne à bien faire ses missions et sa valeur morale. Celle-ci peut donc être seulement prise par une initiative personnelle. 

Concrètement la conscience professionnelle c’est assumer ses responsabilités, prendre des initiatives, adopter un comportement positif et surtout trouver du plaisir dans l’accomplissement de ses tâches.  

salariés

L'importance de la conscience de soi pour s’épanouir

Au cours de notre vie, nous avons différents besoins à combler, comme nous le démontre la pyramide de Maslow, nous avons un besoin d’estime et d’accomplissement pour être motivé.  

Avoir une conscience professionnelle peut aussi vous permettre de vous épanouir sur un plan personnel. S’impliquer dans son travail lui donnera de la valeur, nous avons tous le besoin de sentir l’impact de son travail surtout s’il y a eu des efforts dessus.  

Lorsqu’un travail est bien fait, notre confiance en sera donc répercutée. Être conscient de ses capacités, se savoir différent des autres, oser prendre des initiatives, tout ceci est des éléments primordiaux qui construisent l’harmonie nécessaire à une bonne évolution professionnelle.  

Il est indispensable de travailler pour parvenir à l’estime de soi.

Kant

Les bénéfices que l'on peut en tirer en tant que collaborateur

On a tendance à voir la conscience professionnelle comme seulement bénéfique aux entreprises. Mais malgré le caractère désuet qu’on veut lui prêter aujourd’hui, la conscience professionnelle reste un atout pour le bon fonctionnement des équipes. En effet elle peut rassurer sur la qualité du travail, montrer qu’on peut compter sur vous, sur le plan relationnel cela permet ainsi des tensions inutiles.  

Sur le plan technique cela permet de mettre en avant votre fiabilité et ainsi vous donner les cartes pour votre évolution professionnelle. Vous serez ainsi vus à votre juste valeur et aurez les arguments nécessaires pour négocier vos demandes. 

pyramide de maslow

Quelles sont les limites à la conscience professionnelle

Avant d’avoir une conscience professionnelle, il faut être conscient de soi-même et de ses limites. 

Pour du travail bien fait, il n’est pas nécessaire de prendre du temps personnel ou de donner de sa personne. Le but n’étant pas de se désengager au bout d’un moment, la conscience professionnelle est propre à chacun et ne nécessite pas de s’obliger, quitte à perdre son intérêt.  

De plus nous avons également nos limites humaines qui ne doivent en aucun cas être approchés. De nombreux signaux d’alarme peuvent être envoyé par votre corps lorsque vous approchez la surdose et vous permettre de ralentir (douleurs physiques, troubles du sommeilles, troubles alimentaires).       Alors prenez soin de vous et écoutez-vous car se plonger dans votre travail n’est pas une solution si vous dépassez le niveau de vos capacités.  

La manière dont vous faites face à tes missions et le soin que vous apportez à ton travail défini donc ta conscience professionnelle. Malgré que celle-ci ne puisse qu’être personnel, elle impactera toute l’organisation. Il faut donc réussir à trouver le juste milieu pour s’épanouir pleinement dans son poste. 

LinkedIn
Twitter
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page