Le mini guide pour un bon déménagement en belgique !

L'Atomium, Bruxelles

Aujourd’hui, de plus en plus de Français franchissent la frontière belge, devenu la nouvelle banlieue de Paris. Un pays frontalier, qu’on pense souvent similaire à la France mais qui a pourtant pleins de différences à nous offrir. On vous présente dans cet article des infos pratiques sur la Belgique. 

1. Situation géographique et accessibilité 

La Belgique, du fait de son histoire, est le pays se rapprochant le plus de la France. Bruxelles étant à 1 heure 22 de Paris en Thalys, est considérée comme la nouvelle banlieue de Paris. Mais elle nous offre également une proximité avec d’autres pays, se situant dans le carrefour de l’Europe romane et de l’Europe germanique. En moins de 2 heures en train, vous pouvez rallier la France, l’Allemagne, le Luxembourg et les Pays-Bas. Le pays parfait si vous vous sentez l’âme d’un globetrotteur ! 

2. Le multiculturalisme

La Belgique, en dépit de sa taille, a un large patrimoine culturel à nous partager. Étant un État fédéral, ce pays a plusieurs niveaux de pouvoir et surtout avec trois régions : la région Flamande, Wallonne et de Bruxelles. Nous avons donc aussi trois communautés, déterminées en fonction de différents critères dont la langue. Les trois communautés que vous pourrez retrouver en Belgique sont la communauté française, flamande et germanophone. Vous pourrez ainsi, vous immerger dans des cultures très différentes et accueillantes ! 

Sa culture se démarque également par sa gastronomie. Les frites, le chocolat, les croquettes, les chicons, la bière et la mayonnaise bien sûr, qui elle-même est partout, à la base de tous les sandwiches et sauces. Alors n’attendez plus et mettez-vous au fameux repas sandwich ! 

Drapeau Belgique

3. Et si vous souhaitez y emménager ? 

Malgré d’importantes similitudes entre le droit belge et le droit français s’expliquant par l’histoire juridique de la Belgique ainsi que par l’harmonisation des législations par le droit de l’Union européenne. Le droit du travail belge se révèle pourtant différent de notre droit du travail français sur certains points. 

Tout d’abord une plutôt bonne nouvelle si vous souhaitez emménager, le processus de location est moins compliqué. Lors de votre arrivée en Belgique, il suffit d’un contrat de travail, d’une carte d’identité et d’ouvrir un compte belge joint avec le propriétaire pour déposer la caution afin de pouvoir louer.  

De plus, l’intérêt d’un déménagement en Belgique réside aussi dans l’imposition des plus-values. En effet, il n’y a pas d’impôts sur les plus-values mobilières en Belgique, même pour celles enregistrées sur un compte français. Quant aux plus-values immobilières sur les biens situés en Belgique, elles sont imposées aux taux de 16.5%, et exonérées au bout de 5 ans de détention. 

4. Les dernières formalités

Pour calculer son salaire brut moyen et savoir quoi mentionner dans le calculateur de salaire brut en net ci-dessus, il vous faut prendre la moyenne de votre salaire brut sur 12 mois (incluant vos primes et bonus). De là, vous aurez une bonne base pour convertir votre salaire brut en net, et savoir ce qu’il vous restera vraiment à la fin du mois. 

Vous déménagez en Belgique dans le cadre d’une mission temporaire auprès d’un groupe international ? Alors vous bénéficierez d’un statut fiscal avantageux, vu que vous serez considéré comme non résident ! Un autre avantage qui pousse de plus en plus d’expatriés à déménager en Belgique. 

Vous le savez peut-être déjà mais IseeOp s’élargit chez nos voisins les Belges ! Plusieurs offres d’emploi sont à venir… 

Alors prêt à devoir passer de quatre-vingt-dix à nonante ? 

LinkedIn
Twitter
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page