Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Embauche : Les critères de discrimination à éviter

discrimination, embauche

Chers entrepreneurs, chers gérants, et chers directeurs, vous vous posez sûrement beaucoup de questions lorsqu’il s’agit d’effectuer des entretiens d’embauche…

Bien que cela soit tentant, recruter un candidat uniquement au feeling n’est pas la meilleure idée. Il est essentiel de considérer les compétences objectives de chacun en passant outre ses propres préjugés. La loi elle-même est intransigeante à ce sujet : il existe des critères de discrimination listés dans l’article L1132-1 du code du travail.

  • L’origine
  • Le sexe
  • Les mœurs
  • L’orientation sexuelle
  • L’identité de genre
  • L’âge
  • La situation de famille ou la grossesse
  • Les caractéristiques génétiques
  • La particulière vulnérabilité de la personne, résultant de sa situation économique 
  • L’appartenance ou non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation
  • Les opinions politiques
  • Les activités syndicales ou mutualistes
  • Les convictions religieuses 
  • L’apparence physique
  • Le nom de famille 
  • Le lieu de résidence
  • La domiciliation bancaire
  • L’état de santé
  • Le handicap
  • La perte d’autonomie
  • La capacité à s’exprimer dans une langue autre que le français

En fait, l’emploi est le premier domaine de discrimination. Pas moins de 35% de la population active déclare avoir été discriminée dans l’emploi au cours des 5 dernières années selon une étude de défenseurdesdroits.fr. Une étude de l’Ifop indique que 85% des demandeurs d’emplois estiment que les discriminations à l’embauche sont fréquentes.

Ces chiffres très importants démontrent que les préjugés ont la vie dure dans le monde du travail malgré les nombreuses prises de paroles et les nouvelles lois à ce sujet.

Les critères les plus discriminants sont l’âge, le sexe, la maternité, le handicap et les origines.


Âge :

C’est sans doute le critère de discrimination le plus répandu, désigné par le mot “âgisme”. En effet, de nombreux préjugés existent sur les personnes âgées et leur influence est telle que  le taux d’emploi des 60-64 ans est seulement de 30%On les pense par exemple moins efficaces, moins dynamiques, coûteux, moins flexibles alors qu’ils disposent tout autant de qualités indéniables. Ils connaissent mieux leur environnement, savent être autonomes, sont à l’aise avec le monde du travail, sont ponctuels, n’ont pas de contraintes familiales.

Sexe :

En associant certains secteurs à un sexe ou à l’autre, on se crée des limites et on oublie de considérer les compétences de chacun. Sans parler des préjugés associés à chaque sexe, le sujet de la grossesse est aussi très important

L’employeur ne doit pas prendre en considération l’état de grossesse d’une femme pour refuser de l’embaucher, pour rompre son contrat de travail au cours d’une période d’essai (article L1225-1 du code du travail).

Handicap :

Un sujet difficile est celui de l’adaptation des personnes handicapées dans le monde du travail. 

Le recruteur a plusieurs obligations qui l’éloignent de l’idée d’employer un handicapé notamment celle de proposer des formations, d’adapter le temps de travail, aménager le lieu de travail etc.

En France, les employeurs paient une taxe s’ils n’emploient pas 6% d’individus en situation de handicap : la taxe Agefiph. Au contraire, s’il en emploie, il sera aidé financièrement par Agefiph et l’État. Tout cela est détaillé ici : https://travailleur-handicape.ooreka.fr/comprendre/recrutement-travailleur-handicape

Origines ethniques :

Le dernier critère est l’origine ethnique de l’individu, qui est l’un des plus discutés socialement. Les personnes d’origine étrangère prennent en moyenne deux fois plus de temps pour trouver un emploi.

Ces différents types de discrimination à l’embauche sont à la source de trop nombreuses inégalités sociales.

C’est donc un réel problème qu’il ne faut surtout pas minimiser, et auquel il est nécessaire de trouver des solutions.

Si vous êtes témoin d’une discrimination, vous pouvez la faire connaître en saisissant le défenseur des droits sur ce site https://www.defenseurdesdroits.fr/

Vous êtes employeur. Que faire ?

Vous pouvez d’ores et déjà améliorer votre impact social :

  • Indiquez F/H dans les annonces de recrutement.
  • Faites attention aux termes et à la manière de faire vos annonces, tout le monde doit se sentir visé.
  • En entretien, évitez de poser des questions sur l’âge, la situation familiale, les croyances, la politique, ou l’appartenance syndicale de vos candidats.
  • Informez-vous et prenez conscience des législations en vigueur.
  • Considérez les compétences avant tout : le candidat choisi doit être pourvu du meilleur cv. 

Trouver le candidat idéal n’est pas une tâche facile, c’est pourquoi il est intéressant de s’entourer d’une entité externe telle que IseeOp.com dans le conseil et la stratégie RH et / ou la recherche d’un collaborateur.

Vous cherchez un emploi ? Rendez-vous ici :  👉 https://iseeop.com/offres-demploi/

Vous avez des questions ? Besoin d’un conseil en recrutement ? Remplissez le formulaire ci-dessous 👇

Crédit photo : 123rf
Rédaction : Constantin
Date : 22 novembre 2021

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page