« La RH même moi je peux le faire. » « Elle est radine celle-là, j’ai même pas le droit à une augmentation cette année. » « C’est comme des assistants sociaux mais pour les salariés. » « Méfie-toi, il va tout répéter à la direction pour te faire virer. »

Chez IseeOp, on dit STOP aux stéréotypes sur la RH ! En tant que cabinet de conseil, spécialisé en RH et recrutement on en a marre d’entendre certaines phrases. Alors préparez vous à mettre de côté vos préjugés car on vous va vous prouver que les RH ne sont pas si terribles que ça…

1 – Ils n’ont aucune empathie

Le service RH est souvent décrit comme remplis de vrais dragons, féroces et sans compassion, des personnes qui n’auront aucun scrupule à vous licencier à la moindre erreur. Rectifions les choses, aux ressources humaines, se laisser submerger par ses émotions serait incompatible avec le travail demandé. Même si parfois les décisions à prendre sont compliquées, laisser l’affectif prendre le dessus rendrait la tâche impossible lorsqu’il s’agit d’appliquer les choix difficiles pris par la direction.

Certains sujets sont considérés comme tabou encore aujourd’hui, comme la rémunération par exemple qui suscite des sentiments mitigés vis-à-vis des membres du service RH. Il faut toutefois prendre du recul et comprendre qu’une personne ne sera pas seule décisionnaire sur le salaire d’un collaborateur. Cela prend en compte les ambitions du salariés, la volonté du manager, le budget de l’entreprise, les décisions de la direction…

2 – Ils s’occupent juste de virer les gens

RH et recrutement

Bien sûr, lorsqu’une personne se fait licencier cela se remarque et fait souvent du bruit au sein de l’entreprise. Mais ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Entre les entretiens à préparer et faire passer, le sourcing de candidats, le trie des CV, le suivi des employés, les propositions de formations, la rémunération des salariés, la gestion des compétences… Les mission RH sont vastes et ne reposent donc pas que sur cette tâche pénible du licenciement.

Si vous obtenez cette augmentation, cette proposition de formation, ou cette possibilité de team building ce sera aussi grâce aux membres RH dévoués à l’identification de potentiels et de talents intra-entreprise.

3 – C’est un job de femme

Un peu moins de 70% des salariés en RH sont des femmes. Un chiffre très élevé qui peut décourager un individu masculin de poursuivre une carrière en RH et pourtant une telle disparité n’est pas rare à retrouver dans l’autre sens.

On a souvent assimilé les fonctions RH au rôle d’une mère avec ses enfants ou à des tâches annexes aux prises de décisions des postes business réservés aux hommes. Heureusement, les temps changent et de plus en plus de femmes accèdent à des postes à responsabilités tandis que des hommes s’aventurent courageusement dans un milieu ou deux tiers des DRH sont des femmes.

4 – Ils sont inaccessibles

Les situations varient selon la société, cependant la team RH reste un pilier fondamental du bon fonctionnement de n’importe quelle boîte. N’ayez pas peur de les approcher, on vous promet que (généralement) ils ne mordent pas. Et si vous souhaitez vous familiariser avec les métiers de la RH voici notre sélection des meilleurs films à découvrir.

Cette image doit être améliorée par les membres RH qui se doivent également d’échanger avec les salariés et de réellement connaître les métiers et les personnes travaillant avec eux. C’est une relation qui doit être entretenue dans les deux sens et qui nécessite de faire des efforts pour comprendre les motivations de chacun.

5 – Ils mentent sans cesse

Est-ce mentir que d’atténuer la vérité pour préserver une personne ? Entendre que l’on n’est pas apte à effectuer certaines mission en froisserait plus d’un alors les euphémismes entrent en jeu afin de limiter les dégâts. L’équipe RH est en charge de transmettre indirectement les décisions de la direction. Or, parfois ces décisions vont être en désaccord avec le jugement des porte-paroles. Ce désalignement peut entrainer des comportements « langue de bois » ou des prises de pincettes pour annoncer certaines nouvelles.

Autrement dit, il faut pouvoir affirmer des choses que l’on ne pense pas forcément en exerçant cette profession. De même cet aplomb est très utile lors des passages d’entretien auprès des candidats.

Sources : Welcometothejungle.fr ; ifocop.fr ; lemonde.fr
Crédit photos : VistaCreate

LinkedIn
Twitter
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page