Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Gérer son stress en entretien d’embauche en 7 étapes

Stress

La bonne dose de stress: la clé du succès en entretien ?

Le stress, qu’il soit ami ou ennemi, viendra généralement s’inviter en amont d’événements à enjeux. Du trac du comédien avant d’entrer sur scène, à l’angoisse de devoir annoncer une mauvaise nouvelle, en passant par l’inévitable entretien d’embauche, le stress est présent pour tous au cours de notre vie. Ce sentiment de perte de contrôle est souvent lié à l’environnement qui nous entoure. Il est alors utile de pouvoir adapter son attitude afin d’être plus à même d’affronter tout type de situation. La solution: apprendre à minimiser son stress sans l’éliminer complètement. Trop de stress n’apporte rien de bon, tandis que pas assez peut entraîner des comportements désintéressés, voire passifs.

Voici donc nos 7 conseils pour gérer son stress en entretien d’embauche:

1-  Se renseigner sur l’entreprise et le poste

“Ah bon, vous recherchez un ostéopathe, pas un ostréiculteur ?” Ce genre de confusion, bien qu’aussi amusante soit-elle, ne fera probablement pas rire le chargé de recrutement et vous repartirez sans aucun doute avec une belle anecdote mais pas de promesse d’embauche. Pensez à bien vous renseigner sur l’intitulé du poste, les différentes missions à effectuer, ainsi que l’industrie où évolue l’entreprise. Relisez bien l’offre d’emploi avant d’arriver et préparez une ou deux questions que vous pourriez poser à la fin de l’entrevue. Pas la peine de connaître la page Wikipédia de la société sur le bout des doigts, ce que l’on vous demande c’est de savoir présenter le concept de l’établissement simplement à quelqu’un qui ne la connaîtrait pas.

2- Rester soi même

On ne vous demande pas de jouer un rôle ou d’apprendre des réponses robotiques par cœur. Vous voulez savoir quelque chose ? Vous vous connaissez mieux que quiconque et vous êtes donc la personne la mieux placée pour répondre sincèrement aux questions qui vous seront posées. Pas de panique, tout le monde a des défauts, le  but sera donc d’arriver à les présenter de la meilleure manière possible sans toutefois mentir et inventer un personnage que vous n’êtes pas.

Non, vous n’êtes pas désordonné(e), vous êtes productif(ve) avec un esprit créatif qui vous amène parfois à commencer plusieurs projets à la fois. Vous n’êtes pas non plus susceptible, vous avez un esprit de compétition qui vous pousse à toujours donner le meilleur de vous-même dans vos projets et cela vous tient donc à cœur qu’ils plaisent également aux autres.

3- Entrainement, entrainement, entrainement !

Oui l’improvisation peut faire des merveilles, mais si vous croyez que les plus beaux discours ont été inventés en direct vous faites erreur. Bezos, Obama, Jobs, Spielberg, tous les grands orateurs préparent à l’avance leurs speech et certains d’entre eux font même appel à des équipes entières de rédacteurs pour les aider. On ne vous demande pas de vous transformer en Platon ou Cicéron, mais préparez-vous aux questions types et relisez bien votre CV avant de vous présenter à l’entretien. Vous pouvez aussi faire appel à un ami ou un membre de votre famille pour vous poser des questions comme en situation réelle.

4- Concentration et respiration

Rien de mieux qu’une bonne nuit de sommeil la veille de l’entretien afin de recharger ses batteries et reposer son cerveau en ébullition. Le téléphone en mode avion c’est mieux pour totalement se déconnecter et ne pas être tenté de passer des heures à scroller inutilement sur son feed au lieu de dormir. La concentration est directement impactée par son état physique et de fatigue, cependant maîtriser une bonne respiration peut s’avérer crucial pour contrôler sa voix et ralentir les battements de son cœur. Comme avant un examen, prenez de grandes et longues inspirations, cela aidera votre corps à se relaxer et vous permettra d’avoir un sentiment de contrôle plus important.

stress-entretien-stressant-stressé

5- Adopter une posture gagnante

Saviez vous que votre langage corporel donne plus d’informations à votre interlocuteur que votre discours en lui-même ? Que ce soit votre expression faciale, votre position ou vos tics nerveux, rien n’est à négliger en entretien. Assurez-vous de supprimer ces mouvements parasites qui viendront ajouter à votre stress: tressautements de jambes, mains dans les cheveux, rongeage d’ongles… Essayez plutôt d’adopter une posture qui montre que vous n’avez pas peur et que vous êtes ouvert à la discussion. Attention à ne pas afficher en revanche un surplus de confiance en soi. L’idéal est de garder un contact visuel fréquent, ne pas se laisser aller à la nonchalance dans la manière de s’asseoir, et toujours montrer une attitude curieuse et intéressée.

6- Choisir une tenue adaptée

L’apparence physique, bien que superficielle on vous le concède, est la première impression que vous dégagez. Choisissez de préférence une tenue sobre, dans des tons neutres, et qui reste adaptée au milieu dans lequel vous postulez. Si vous comptez vous rendre dans une startup avec une moyenne d’âge de 30 ans, la tenue sera sûrement plus décontractée que pour un entretien dans un grand cabinet d’audit en finance. Il est également important d’être à l’aise dans ses vêtements. Si vous vous sentez ridicule en portant votre toute première cravate reçue à Noël ou votre dernière paire de talons dans lesquels vous n’arrivez pas à marcher, ce n’est peut-être pas le meilleur choix de tenue.

7- Prévoir les imprévus

La logistique est fondamentale au bon déroulement de l’entretien d’embauche. On ne vous le cache pas, il est difficile de se présenter à l’heure si l’on a oublié de régler son réveil la veille ou si l’on n’a pas prévu le temps de trajet. Ainsi, il vaut  mieux prendre un peu plus de marge, quitte à arriver un peu trop en avance et avoir le temps de prendre un verre d’eau (ou un café si vous pensez que cela peut vous stimuler positivement) pour se détendre, plutôt que d’arriver en retard et partir directement sur un mauvais pied avec le recruteur.

Autre point important: pensez à préparer les affaires dont vous pourriez avoir besoin (CV, stylo, masque Covid, ordinateur…). Par exemple, il serait fâcheux d’arriver trempé à son entretien, faute d’avoir emporté un parapluie !

Le mot de la fin

En conclusion, les entretiens d’embauche génèrent, chez la plupart des personnes, une dose de stress conséquente pouvant entraîner une perte de ses moyens. Cependant, en adaptant nos conseils vous saurez combattre ce sentiment intérieur fort désagréable. Dites vous que le recruteur n’est pas là pour vous juger personnellement mais plutôt pour évaluer votre capacité à vous vendre professionnellement. Si vous passez un entretien d’embauche, c’est que votre CV a été sélectionné et que votre profil est intéressant pour le poste en question. Alors adieu les doutes et pensées négatives, vous êtes à votre place et vous méritez de tentez votre chance autant que les autres candidats !

Une dernière bonne nouvelle ?

Chez IseeOp, nous vous proposons des services de coaching et d’accompagnement afin de vous préparer au mieux pour vos entretiens. Alors si vous aussi vous aimeriez vous débarrasser des effets négatifs du stress, n’attendez plus pour nous contacter. Notre équipe sera ravie de vous rencontrer !

Sources article: welcometothejungle; ionos; lesechos
Crédits photo: VistaCreate

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page